Quel âge pour faire usage des puffs ?

La cigarette électronique jetable est assez présente au sein de la couche juvénile. Les arômes bonbon, l’accessibilité du prix et la tendance justifient cet état de choses. Pourtant, l’e-cig à usage unique est commercialisée pour aider principalement les personnes en phase de sevrage. Si vous souhaitez en faire usage, il est indispensable pour vous de maîtriser quelques règles en matière d’âge.

La majorité : l’âge exigé pour vapoter une puff

L’e-cig jetable est avant tout une cigarette électronique. À cet effet, sa vente, son achat et son usage par les mineurs sont définis par le Code de la santé publique. Ce texte de loi interdit la vente ou le don, dans les débits de tabac et tous commerces ou lieux publics, à des mineurs de moins de dix-huit ans des produits du vapotage.

A lire également : Julia Carey, l'épouse de James Corden : qui est-elle ?

Par ce texte, vous comprenez que la cigarette électronique jetable ne peut faire objet de vente à un mineur. Cet encadrement de l’âge par le législateur vise à préserver les jeunes contre les risques d’addiction et les conséquences de ce vapotage.

L’autorisation de la commercialisation du produit vise à aider les fumeurs à supporter leur manque de tabac. Pourtant, les jeunes de moins de 18 ans n’ont pas d’expérience avec cette substance. Selon certaines sources, s’ils vapotent avec un modèle jetable, les mineurs peuvent y prendre goût et souhaiteront changer la donne en se mettant à la nicotine.

A lire aussi : Combien coûte une cigarette électronique ?

Pour les jeunes qui ont moins de 18 ans et qui souhaitent se sevrer du tabac, la loi demeure toujours rigide. L’achat de la cigarette à usage unique ne leur est pas autorisé. Il leur faut consulter un spécialiste pour se désintoxiquer.

Âge exigé pour les puffs : une grande responsabilité pour les vendeurs

Le Code de la santé publique prévoit que des documents d’identité soient présentés par l’acheteur avant toute vente d’une e-cigarette. Cette portion du Code engage la responsabilité des vendeurs en cas de vente aux mineurs.

Des sanctions sont prévues notamment lorsque le manquement à cette disposition est constaté. Si vous êtes vendeur, cette violation peut vous contraindre à payer une amende variante entre 135 et 800 euros selon votre situation.

Pour se protéger le long de toute la chaîne de distribution, certains grossistes recommandent aux acheteurs semi-grossistes et détaillants de respecter scrupuleusement les règles établies. Qu’il s’agisse du modèle Wpuff, puff quad Berry ou ice banana, il est impossible de procéder à la vente en l’absence d’un adulte.

Interdiction d’acheter, mais pas d’en consommer ?

Les articles L.3513-5 et R.3515-6 du Code de la Santé Publique entretiennent un flou sur le rapport entre l’e-cig et les mineurs. De façon claire, il est interdit aux mineurs d’acheter ces dispositifs.

Cependant, cette restriction suppose-t-elle réellement une interdiction de consommer ? Un parent peut-il acheter une cigarette électronique jetable pour son enfant mineur ? Autour de ces questions, un vide juridique s’observe.

Dans le même temps, plusieurs jeunes de moins de 18 ans vapotent l’e-clope. Selon certaines études, ces derniers ont moins de chance de finir fumeur.

À l’inverse, d’autres personnes interprètent autrement l’interdiction d’acheter comme celle de consommer une puff. Dans cette controverse, l’éducation des géniteurs devient indispensable. Il est important de montrer aux enfants que vapoter, ce n’est pas un jeu. Aussi, le fait d’inhaler la fumée est difficilement accepté sur le plan social. Il est donc important de rester clean pour s’attirer de bonne grâce.

Actu