Comment cultiver des semences de féveroles ?

La féverole est une plante aux origines énigmatiques. Selon l’histoire, elle proviendrait du continent asiatique plus précisément dans la région de la mer Caspienne. Consommée sous forme de semoule, farine ou grains décortiqués, la féverole est riche en protéines. De plus, sa floraison est non seulement parfumée, mais aussi belle. Alors, pourquoi ne pas cultiver cette plante pour profiter de ses privilèges ? Si vous ignorez comment procéder, lisez ces quelques explications.

Choisir la parcelle et la variété

Le choix de la parcelle est une étape cruciale dans la culture des semences de féveroles. Les surfaces qui contiennent beaucoup d’azote sont à éviter car elles peuvent freiner le développement de la graine au profit d’une verdure exubérante. Optez plutôt pour des parcelles à cailloux. Les portions exposées aux maladies racinaires divulguées par un insecte du sol sont aussi conseillées ; car dans ces espaces, la culture de la semence de féverole n’est pas affectée. Concernant le choix de la variété, il se fait en fonction de la qualité, la taille des graines, ainsi que la couleur des fleurs. N’oubliez pas le critère de précocité à la maturité, car il prend en compte les conditions climatiques de votre région. Quoi qu’il en soit, pour l’achat, ou renseignements de semences de féveroles, faites appel aux professionnels de l’agriculture.

A voir aussi : Quel est l'abonnement le moins cher pour le gaz ?

Mise en place des semences

La culture des semences de féverole dépend de la variété choisie. La féverole de printemps comme son nom l’indique est plantée de Février à Avril. Néanmoins, il faut noter que cette implantation dépend des conditions du sol et météorologiques. N’attendez pas le réchauffement du sol pour planter les semis dont la densité se situe entre 40 à 50 graines par m². Concernant la féverole d’hiver, elle se plante généralement en mi-octobre et début novembre. En les plantant avant la période convenable, vous serez confronté aux destructions des plantes par le gel d’hiver. Ici la densité des semences est de 25 à 30 graines par m². Toutefois pour une bonne culture et pour votre santé, optez pour des graines non infectées et saines. Une semence contaminée par l’anthracnose peut nuire au bon développement de cette culture. 

Fertilisation et désherbage

Éléments importants dans la culture des graines de féveroles, le désherbage et la fertilisation ne sont pas à négliger. Le haricot, le trèfle, le pois tout comme la féverole sont des légumes. Leur culture ne requiert pas d’engrais organique ou minéral. Alors, un apport en azote ne peut qu’être désavantageux. Pour ce qui est des mauvaises herbes, un traitement chimique en pré-levée est recommandé. L’emploi des herbicides en mode post-levée n’est pas conseillé car cela peut avoir un impact sur le bon développement de cette plante.

Lire également : Comment isoler des combles inaccessibles ?

Protection contre les dévastateurs 

Lorsqu’on parle des dévastateurs, il s’agit principalement des pigeons et des insectes. Concernant la culture des féveroles, les bruches, les pucerons noirs et le sitone font partie de ces ravageurs. Alors, pour protéger vos cultures de tous ces nuisibles, il convient d’utiliser des produits adéquats de bonne qualité comme la pirimicarbe et mettre en place des techniques de protection efficaces.

Maison