Qui est concerné par le portage salarial ?

En réalité, le portage salarial séduit de plus en plus les indépendants qui sont en quête de sécurité sur les plans sociaux et financiers. Mis à part ceci, il attire également les salariés souhaitant lancer leur propre activité, tout en conservant le statut de salarié. Cet emploi connaît une croissance impressionnante depuis des années avec plus de 90 000 salariés. Mais, qui sont réellement concernés par le portage salarial ? Au travers de cet article, découvrez-les !

Portage salarial : à qui s’adresse-t-il ?

À ce propos, il convient de préciser que ce secteur convient parfaitement aux cadres, ingénieurs, retraités actifs, jeunes diplômés et bien d’autres. Sur ce, ceux-ci détiennent la possibilité de développer une activité basée sur le service intellectuel délivré aux clients.

A voir aussi : Les principaux documents à fournir pour le rachat de crédit en ligne

Par ailleurs, ITG a considérablement fait évoluer le service du portage salarial. Tout en y ajoutant des prestations pour une meilleure protection des consultants. Sans oublier un meilleur support à leur développement.

Portage salarial : de quoi s’agit-il précisément ?

Le portage salarial s’apparente à une relation contractuelle tripartite entre une société de portage salarial, un consultant porté et l’entreprise cliente. Cette dernière, pour laquelle la prestation du consultant est réalisée. Il se démarque des autres statuts par son compromis entre salariat et indépendance.

A lire aussi : Quelles options choisir pour le nouveau bac ?

Sachez bien que trois types de contrats sont conclus entre les différentes parties :

Un contrat de travail

Il concerne le consultant et la société de portage, qui reprend les mêmes clauses que tout autre contrat salarié.

Une convention de portage

Elle permet au consultant et à l’entreprise de se mettre d’accord sur toutes les modalités de la relation qui les unis. De plus, elle informe le consultant sur la caisse de retraite à laquelle il est affilié, la convention collective, etc.

Un contrat de mission

Rédigé par la société, ce contrat résume les conditions d’exécution de la mission par le prestataire de services pour le client.

Portage salarial : quel sont les divers métiers ?

En outre, le portage salarial concerne les profils qui pratiquent majoritairement les métiers du

conseil et du professionnalisme. Au nombre de ceux-ci, les métiers les plus représentés sont la gestion de projet, l’informatique, l’ingénierie, le digital, le coaching. S’ajoutent à ceci, la formation, les ressources humaines, le marketing, la communication, la qualité, la traduction, l’audit, la santé ou encore le management.

Pour devenir consultant en portage salarial, dans son domaine, vous devez prouver une certaine expérience. De surcroît, vous devez pouvoir trouver des missions. Ceci représente une démarche totalement différente de la recherche des travaux classiques. .

Si votre projet n’est pas encore bien déterminé, il existe certaines agences qui vous accompagneront pour définir clairement votre offre de services. Le tout avant de trouver votre première mission.

Portage salarial : les divers statuts

Retenez bien que ce secteur couvre de nombreux statuts

Pour le free-lance

Vous êtes déjà en profession libérale, consultant solo, travailleur indépendant ou free-lance sous un autre statut ? En effet, le portage salarial constitue une alternative pour tous ceux qui désirent mobiliser ses compétences pour satisfaire au mieux ses clients. Tout en gagnant du temps sur les formalités comptables, juridiques, administratives. De ce fait, il répondra à tous vos besoins.

Pour les auto-entrepreneurs

Vous envisagez de devenir indépendant et vous vous demandez s’il est préférable de vous lancer en portage salarial ou en auto-entrepreneur ? Vous êtes déjà auto-entrepreneur, mais vous recherchez plus de sécurité. Sans oublier le moyen de facturer au-delà des seuils de chiffres d’affaires qu’impose ce statut. Notez bien que, ces deux possibilités à la création de sociétés sont en plein développement. De même, elles rencontrent un succès croissant. Il est également possible de cumuler les deux statuts.

Portage salarial : quelles sont ses différentes conditions ?

Pour être en portage salarial, il faut répondre à certaines conditions. Dans un premier temps, vous devez prétendre une rémunération supérieure brute d’au moins 75 %. Et ce, du plafond mensuel de la Sécurité Sociale (2413.5 € en 2016) en équivalent temps plein. Dans un second temps, vous devez développer une activité de prestation intellectuelle (conseil, formation, management de transition, conduite de projet, etc).

Par la suite, vous devez avoir une expertise suffisante pour le développement de votre activité. Si vous avez des questions concernant les conditions de rémunération ou sur l’éligibilité de votre secteur d’activité, contactez les experts.

Finance