Pourquoi ne pas acheter Pampers?

La qualité des couches jetables pour bébé n’a cessé de s’améliorer depuis peu. Certaines marques industrielles comme Pampers en sont devenues des fournisseurs principaux. Cependant, des risques d’usage forcent à ne pas s’en procurer. Quelle raison pour ne pas acheter Pampers ? Éléments de réponse.

Première raison pour ne pas acheter Pampers : la toxicité

Pampers est une gamme de couches jetables qui contient une infirme quantité d’hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP). Sachez que ce sont des substances cancérigènes.

A lire en complément : Quel est le meilleur mois pour aller aux Seychelles ?

Pourtant, certaines de ces substances inquiètent les médecins et poussent à ne pas acheter Pampers. En effet, les couches Pampers contiennent quelques dérivés de pétrole qui ne sont pas négligeables.

Il s’agit du chrysène et de la benzoanthracène que l’Union européenne considère comme cancérigènes. Ces HAP portent le nom de pétrolatum sur les emballages de couches Pampers. Encore appelée vaseline, il faut dire qu’elle est utilisée pour limiter les irritations chez le nourrisson. Le taux étant relativement faible, c’est néanmoins une raison pour ne pas acheter Pampers.

A voir aussi : Combien prévoir pour l'installation photovoltaïque d'un bâtiment ?

Un risque d’affections futures pousse à ne pas acheter Pampers

Grâce à l’étude des couches Pampers par l’association santé environnement France (Asef), il en ressort que ces couches sont des couvertures à risque. Cela s’explique par le fait que la régularité de ces couches jetables Pampers est source de cancers et d’infertilité futurs. Notez déjà que les enfants les portent tout le temps et elles sont en contact direct avec les parties intimes des enfants. Une chaîne d’affections complexes peut se présenter jusqu’à l’inévitable.

C’est un aspect qui pousse à ne pas acheter Pampers. C’est d’ailleurs pourquoi certains spécialistes français prônent un principe de précaution. Il s’agit du guide santé du biobébé qui encourage des couches avec l’intérieur sans HAP.

Les utilisateurs Pampers se plaignent

La troisième raison pour ne pas acheter Pampers, c’est que ses utilisateurs s’en plaignent. Depuis un certain temps, les mamans s’expriment sur la page Facebook de la marque Pampers. Des commentaires négatifs manifestant le mécontentement de ses mères, et ce sans pseudos. De plus, les photos de bébé parfait publiées sur la page ne concordent aucunement avec le résultat observé.

Aussi, des commentaires violents fusent pour appuyer ces mamans. Par ailleurs, des enquêtes de « 60 millions de consommateurs » ont renforcé les plaintes avec le constat de composés organiques volatils dans les couches Pampers. Voilà encore une autre raison indéniable pour ne pas acheter Pampers.

Autre raison pour ne pas acheter Pampers : la concurrence

S’il est conseillé de ne pas acheter Pampers, c’est aussi parce qu’il y a mieux ailleurs. En réalité, il existe actuellement plusieurs marques distributrices de couches de qualité. Ce qui crée la concurrence.

Par exemple, les concurrents comme Lotus s’imposent sur le marché par leur fiabilité. En plus, avec la chute de l’image de la marque Pampers, il est encore plus facile de ne pas acheter ses produits.

Outre cela, plusieurs petites marques comme Lillydoo, Naty et Joone se sont installées sur le marché avec des couches bio/écolo. Elles proposent des couches constituées majoritairement de matières naturelles.

Par ailleurs, la marque Love & Green est abordable avec ses couches à 50 % de composants naturels. Dans le même temps, Pampers est à 80 % de plasticité. Tout ceci pousse à ne pas acheter Pampers.

Plusieurs éléments justifient la décision de ne pas acheter Pampers. Quelques-uns sont évoqués ci-dessus.

Actu