10 raisons de choisir la conduite accompagnée

Chaque année, plusieurs milliers de jeunes décrochent leur permis en passant par l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). La conduite accompagnée est un mode d’apprentissage de la conduite qui a beaucoup d’avantages. Il permet de faire des économies, mais aussi de gagner du temps et d’améliorer la sécurité des jeunes conducteurs sur la route. Découvrez ici 10 raisons de faire de la conduite accompagnée.

  1. La conduite accompagnée : un apprentissage adapté à chaque profil

La conduite accompagnée se décline en 3 différents types. Le plus connu et surtout le plus pratiqué est l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). Il est ouvert au jeune adolescent de 15 à 18 ans. Les jeunes majeurs qui souhaitent acquérir un peu d’expérience routière avant de passer l’épreuve de conduite pratique peuvent opter pour la conduite supervisée. Enfin, les jeunes de plus de 16 ans qui désirent s’orienter vers les différents métiers de la conduite ont la possibilité de faire la conduite encadrée.

A voir aussi : LLD et LOA, un mandataire est-il nécessaire ?

  1. Une augmentation considérable des chances de réussir au permis

Ce n’est plus un secret, la conduite accompagnée permet d’augmenter vos chances de réussir au permis de façon considérable. Il est démontré qu’un jeune qui passe par la conduite accompagnée a 74 % de chance de réussir son permis dès la première fois. Au contraire, ce pourcentage est de 55 % pour les apprentis conducteurs passés uniquement par la formation de base de l’auto-école.

  1. Des économies sur le coût de la formation au permis

Les jeunes formés en apprentissage anticipé de la conduite dépensent moins pour l’obtention de leur permis. Ils ont en moyenne une réduction de 5 à 10 % sur leur coût de formation comparativement aux jeunes qui suivent une formation d’auto-école classique. Il est possible d’expliquer cette différence de prix par le fait que les jeunes en conduite accompagnée suivent en général 20 heures de cours de conduite en auto-école proposées au forfait. Pendant ce temps, les autres vont jusqu’à 35 heures de cours de conduite, voire plus.

A voir aussi : Les options disponibles pour se rendre à l'aéroport et en revenir

  1. Réduction de la durée du permis probatoire

Les jeunes ayant suivi la conduite accompagnée ont déjà acquis de l’expérience. En effet, ils parcourent plus de 3 000 km avec leur accompagnant. Ainsi, ils bénéficient d’une réduction de la durée de leur permis probatoire qui passe de 2 à 3 ans.

  1. Réduction des risques d’accident

Durant la première année de conduite, les jeunes qui ont fait la conduite accompagnée ont moins d’accidents que les autres. À noter qu’ils sont beaucoup moins impliqués dans les accidents mortels que les autres conducteurs novices. Ils ont en effet une aisance impressionnante au volant.

  1. Des économies sur le coût de l’assurance auto

Il est évident qu’un profil ayant commis moins d’accidents bénéficie de tarifs plus intéressants chez les assureurs. La surprime qui est appliquée habituellement aux jeunes conducteurs et susceptible d’aller jusqu’au double du tarif de base la première année est réduite de moitié en cas de permis obtenu après conduite accompagnée.

Durant la deuxième année, la surprime est encore divisée par deux. Après deux ans sans sinistres contre trois pour les conducteurs novices, la surprime disparaît. Il y a même des assureurs qui abandonnent totalement le principe de surprime pour les conducteurs novices qui ont été formés en conduite accompagnée.

  1. Des accompagnements multiples

Pour ceux qui le savent, la conduite accompagnée est moins pénible que ce que les gens pensent. En effet, l’apprenti conducteur peut être accompagné par divers conducteurs expérimentés.

Pour devenir accompagnateur, il faut être titulaire du permis B depuis plus de 5 ans sans interruption. Il faut aussi obtenir l’accord de son assureur et figurer sur le contrat signé avec l’auto-école. Il est possible de choisir les accompagnateurs en dehors du cadre familial.

  1. Obtenir le permis dès 17 ans et demi

La conduite accompagnée permet de passer le permis sans attendre l’âge de la majorité. Dès 17 ans et demi, vous avez la possibilité de vous présenter à l’examen de conduite. Il devient alors possible de réduire le stress de cette échéance. En cas de réussite, il est tout de même indispensable d’attendre vos 18 ans avant de pouvoir conduire seul.

  1. Possibilité d’amélioration de conduite chez tout le monde

Souvent, les gens pensent à tort que les jeunes qui apprennent à conduire avec leurs parents héritent de leurs défauts de conduite. Il est prouvé que c’est souvent le contraire qui arrive. Les jeunes recadrent leurs accompagnateurs au besoin.

En réalité, tout le monde est gagnant. Le jeune conducteur bénéficie de l’expérience de conduite de son accompagnateur. Pendant ce temps, ce dernier n’oublie pas les subtilités du Code de la route.

  1. Gagner des points plus vite

La conduite accompagnée vous permet de gagner plus rapidement des points sur votre permis. Comme tout jeune conducteur, vous serez doté de 6 points dès le départ. Toutefois, après un an sans infractions, vous gagnerez 3 points de plus.

Ceux qui ont suivi un apprentissage classique de la conduite ne bénéficient que de deux points. À noter que les 3 derniers points sont obtenus au bout de deux ans. Les autres conducteurs doivent patienter un an de plus pour engranger leur capital de 12 points.

En résumé, la conduite accompagnée offre de nombreux avantages aussi bien sur le plan financier que sur le plan de la sécurité de l’apprenant.

Auto