Puis-je conduire sous CBD ?

Encore appelé cannabidiol, le CBD est une substance présente dans la plante du cannabis. Si certains pays continuent d’interdire sa vente, d’autres par contre l’ont rendue légale. Ainsi, il est possible de se procurer du CBD dans des points de vente spécialisés pourvu que ces derniers respectent les lois en vigueur.

Depuis plusieurs années, cette composante est utilisée pour traiter plusieurs problèmes liés à la santé. Douleurs, stress, dépression, etc. sont entre autres des cas dans lesquels vous pouvez faire recours à la consommation du CBD. Malgré tous ses avantages, il est déconseillé de prendre le volant sous l’effet du cannabidiol. Quels peuvent être alors les risques encourus par celui qui le fait ? Éléments de réponses dans cet article.

A découvrir également : Quelle est la taille de Keanu Reeves ?

Quelles sont les différentes prises du CBD ?

Tout d’abord, il faut préciser que la consommation du CBD peut se faire de plusieurs manières. Cela est dû aux différentes formes de cette substance vendues dans les points de vente. Il est donc possible de trouver du CBD sous forme d’huile. C’est d’ailleurs le dérivé le plus répandu.

La fleur du CBD est aussi consommable. Elle s’utilise à partir d’une infusion ou en mélange avec certaines plantes. En dehors de l’huile et de la fleur, le moyen ludique de consommer du CBD est de la prendre sous forme de bonbons. Vous avez la liberté entre les mous, les durs et les gélatineux.

A découvrir également : Les machines agricoles : des objets devenus indispensables dans l’agriculture moderne

Quels sont les risques d’une conduite sous CBD ?

Quelle que soit la forme de CBD choisie, il faut reconnaître que ses effets sont immédiats. Et lorsqu’ils surviennent, ils peuvent durer longtemps. C’est justement pour cette raison qu’il ne faut pas prévoir une conduite sous CBD.

En effet, la plupart des produits faits à base de cannabidiol sont composés de 0,2% de THC selon la norme européenne. Malgré cette dose de THC relativement basse, elle est facilement détectable après un test salivaire.

Il est important de préciser que les effets du CBD peuvent varier d’un consommateur à un autre. Leur intensité dépend en grande partie du métabolisme de ces derniers. Ainsi, on enregistre des consommateurs plus sensibles qui développent certains malaises après avoir pris du CBD.

Comme effets secondaires, on a les nausées et les migraines. Il peut y avoir une diminution de la pression artérielle, ce qui provoquera les vertiges. Ce sont d’ailleurs les principaux effets qui se remarquent juste après la consommation du CBD à faible dose.

Cependant, en cas de prise à dose élevée, la substance peut être à l’origine d’une forte somnolence. Ce qui n’est pas du tout bénéfique pour vous lorsque vous serez au volant.

Par conséquent, vous ne devez en aucun cas conduire sous CBD. Votre vigilance sera réduite. Vos muscles peuvent quant à eux se relâcher, ce qui constitue un risque. Mais, si vous tenez à conduire sous CBD, il est préférable de prendre le produit à faible dose. Cela pourrait vous aider à réduire les risques d’accident.

Test salivaire positif : quelles sanctions ?

Selon la loi, la consommation de produits capables d’altérer les capacités cérébrales est considérée comme un danger pour la sécurité. Ainsi, en cas de délits au volant après consommation du CBD, vous êtes soumis à un test salivaire réalisé par les forces de l’ordre. Lorsque ce test se révèle positif, vous êtes alors exposé à de lourdes sanctions. Précisons que les sanctions seront invalides si le taux de THC est inférieur à la norme.

Le cas contraire, vous êtes passible de deux années d’emprisonnement conformément au Code pénal. À cette sanction s’ajoute une amende allant jusqu’à 4 500 € selon le cas. De plus, un retrait de 6 points sera effectué sur votre permis de conduire.

Après combien de temps peut-on conduire ?

Généralement, les 0,2% de THC contenus dans les produits à base de CBD ne disparaissent qu’après 6 h. Passé ce délai, vous avez la possibilité de prendre la route. Pour cela, nous vous recommandons de consommer votre cannabidiol le soir, à la suite de toute activité. Vous bénéficierez de tous les effets relaxants et apaisants du produit durant votre sommeil. En somme, conduire sous CBD est un très mauvais choix.

Actu