Principes de la radiothérapie dans la prise en charge d’un cancer de la sphère ORL

La radiothérapie est l’un des principaux traitements couramment utilisés dans la prise en charge des cancers de la tête et du cou (ORL). Elle consiste à utiliser des rayons ionisants, tels que des rayons X, pour détruire les cellules cancéreuses.

Comment agit la radiothérapie sur les cellules cancéreuses ?

Des rayons X à très forte concentration et de façon très localisée sont envoyés au niveau de la tumeur. Au contact des rayons X, le patrimoine génétique (l’ADN) des cellules cancéreuse est endommagé, ce qui les empêche de se reproduire. C’est le principe de fonctionnement de la radiothérapie sur les cellules cancéreuses.

A voir aussi : Comment soulager rapidement une mycose naturellement ?

Différentes étapes sont mises en place avant et pendant un traitement de radiothérapie. Dans la prise en charge des cancers ORL les étapes sont les suivantes :

  • Simulation : avant le début du traitement, le patient subit une simulation de la radiothérapie. Cela permet de déterminer précisément l’emplacement de la tumeur et de planifier le traitement de manière à minimiser les effets secondaires sur les tissus sains. Lorsque c’est nécessaire, des accessoires sur mesures peuvent être utilisés afin de stabiliser la zone qui va subir la radiothérapie. Ces accessoires ont pour rôle de maintenir la tête du patient durant le traitement et de conserver toujours, séance après séance, la même position (au millimètre près).
  • Traitement : pendant le traitement, le patient reçoit une dose de rayons ionisants dirigée vers la tumeur. L’intensité de la dose varie en fonction de la taille de la tumeur et de son grade (son agressivité), et est généralement administrée en plusieurs séances, généralement 4 à 5 jours par semaine, pendant une période de 3 à 7 semaines. Suivi : après le traitement, le patient subit des examens de suivi pour vérifier l’efficacité de la radiothérapie et surveiller toutes récidives éventuelles.

Il est important de noter que la radiothérapie peut entraîner des effets secondaires car la radiothérapie ne s’attaque pas qu’aux cellules cancéreuses, mais également aux cellules saines voisines. C’est la raison pour laquelle le plan de traitement impose des temps de récupération après une radiothérapie. Dans le cas de la radiothérapie pour combattre les cancers ORL, peut noter : la fatigue, la sécheresse de la bouche et de la gorge, et une irritation de la peau. Ces effets secondaires disparaissent généralement une fois le traitement terminé. Si vous avez des inquiétudes concernant la radiothérapie ou tout autre traitement contre le cancer ORL, il est recommandé de discuter avec votre médecin ou un professionnel de santé qualifié.

A lire également : Comment consommer de l'huile de CBD ?

Types de radiothérapie ORL

Il existe globalement 2 types de radiothérapies.

La radiothérapie externe et la radiothérapie interne.

La radiothérapie interne (ou curiethérapie) consiste à placer une source radioactive proche de la tumeur afin de la détruire. Elle est particulièrement utilisée dans le cadre de cancer de l’utérus, des ovaires par exemple, mais n’est pas une option dans le cadre des cancers de la tête et du cou.

La radiothérapie externe utilise des machines souvent très imposantes et toujours très sophistiquées qui émettent des rayons en direction de la tumeur. La radiothérapie externe utilise des rayons à haute énergie, et certaines machines sont tellement précises que l’on parle de radiochirurgie, car elles prennent en compte les micromouvements de la personne comme la respiration (même lente et contrôle), et grâce à l’intelligence artificielle elles peuvent ‘suivre’ la tumeur et ne s’attaquer qu’à elle. La radiothérapie externe, aussi précise qu’elle soit, présente des limites.

Limites de la radiothérapie ORL

La radiothérapie ORL a des limites liées à la zone à traiter. Le radiothérapeute doit s’assurer que les effets secondaires de la radiothérapie ne soient pas plus importants que les bienfaits du traitement. La proximité avec des organes sensibles et la fragilisation de la mâchoire (nécrose) doivent être contrôlés régulièrement et le patient doit alerter son médecin traitant (et le cas échéant son dentiste) s’il perçoit des changements ou des douleurs.

La radiothérapie de la sphère ORL a d’autres effets secondaires plus courants tels qu’une sécheresse de la bouche, une production de salive insuffisante et parfois de réelles difficultés à déglutir.

Conclusion

La radiothérapie est un traitement efficace pour de nombreux types de cancer. Elle agit en endommageant l’ADN des cellules, ce qui entraîne leur mort. Les radiations peuvent également affecter les tissus sains, il est donc important de planifier le traitement avec soin. La radiothérapie peut provoquer des effets secondaires, comme la sécheresse de la bouche, la fatigue et l’irritation de la peau. Il est fréquent qu’en amont de la radiothérapie, une chirurgie soit pratiquée, lorsqu’elle est envisageable. Cela permet de garantir une guérison plus rapide, la radiothérapie venant en support de la chirurgie pour s’assurer que les cellules cancéreuses restantes soient totalement détruites.

Santé