Quels cannabinoïdes ont des effets psychoactifs et peuvent aboutir à de la dépendance ?

Le cannabis désigne le nom général des composés psychoactifs originaires de différentes parties de la plante Cannabis Sativa. Celle-ci est cultivée dans presque l’ensemble des pays. Pour de nombreux gens, cette substance narcotique est plus populaire sous l’appellation de : haschisch, marijuana, ganja, « weed » entre autres.

À ce jour, le cannabis est utilisé de plus en plus dans le traitement de certaines pathologies. Quels cannabinoïdes ont des effets psychoactifs pouvant aboutir à la dépendance ? Nous répondrons à cette interrogation dans ce guide.

A lire en complément : Comment consommer de l'huile de CBD ?

Les cannabinoïdes à effets psychoactifs

La plante de cannabis est composée d’un large panel de composés chimiques ayant des effets sur l’organisme. Toutefois, le principal composant actif suscitant l’effet psycho actif est le Δ-9-tétrahydrocannabinol, plus connu sous l’appellation du THC.

D’autres composés présents dans le cannabis ne sont pas considérés comme aussi puissants que le THC. Néanmoins, ils interagissent avec lui afin de générer des effets psychologiques et physiologiques. Parmi ces composés, nous pouvons lister : le cannabidiol ou CBN et la tétrahydrocannabivarine, ou THCV.

A découvrir également : Comment choisir la meilleure BCAA ?

Les effets du THC sur l’organisme

Le THC a un effet diversifié, subjectif et pas totalement prévisible. Il est consommé, entre autres, à cause d’un «high».

Les effets ressentis positivement sont notamment l’euphorie, la sérénité, un sentiment de zen, une sensation de légèreté… Ceci, bien que le rythme cardiaque s’intensifie simultanément. Les expériences sensorielles de même que les perceptions peuvent au minimum être perçues de façon intensive.

Le fait d’être avec des personnes partageant les mêmes opinions est vécu comme agréable. Les mouvements sont généralement ralentis et la mémoire est altérée sur le court terme (des trous de mémoires). Divers processus de pensée font irruption.

La consommation n’est pas toujours vécue comme étant agréable. Les effets néfastes sont surtout des réactions psychologiques. L’anxiété ainsi que la panique peuvent apparaître dans des situations de peur correspondantes. Des pensées troubles, des trous de mémoire, une perception restreinte et la sensation d’être dans l’incapacité de communiquer peuvent survenir.

cannabinoïdes ont des effets psychoactifs et peuvent aboutir à de la dépendance

De même, des nausées, de la tachycardie ainsi que des vertiges sont des sensations souvent ressenties, pouvant même aller jusqu’au collapsus circulatoire. Il n’est pas rare que les personnes amatrices du cannabis réagissent par des nausées et des vomissements. Des confusions et trous de mémoire (amnésie) font également partie des effets.

L’effet dépend non seulement de la forme ou du type de consommation (fumer, manger, joint, pipe…)., mais également du dosage pris, soit du taux de THC, de l’environnement, de la personne, mais aussi de ses attentes.

En outre, l’effet est susceptible de varier selon la fréquence de la consommation. Le risque de problèmes de santé et de troubles sociaux s’accentue, par exemple, si le cannabis est consommé quotidiennement.

Le cannabidiol ou CBN

Le cannabidiol (CBN) désigne le sous-produit d’oxydation non-enzymatique du THC. Il est généralement un artefact trouvé suite à un stockage continu, particulièrement à des températures plus hautes. Il s’agit du tout premier cannabinoïde à être repéré et isolé du cannabis. Cette découverte était sûrement favorisée par la dégradation croissante du THC en CBN.

Le THCV

La tétrahydrocannabivarine, aussi connue sous l’abréviation de la THCV, se présente comme un cannabinoïde psychoactif qu’on trouve fréquemment dans les variétés de cannabis Sativa. Elle est réputée pour produire un sentiment euphorique plus motivé, plus alerte et plus énergisant. Pour ce faire, il est conseillé de l’utiliser durant la journée ou à tout moment ou (avec accent) la fonctionnalité est importante.

Le THCV est un remède efficace contre le stress. Les recherches prouvent qu’il peut faciliter la diminution, voire la prévention de l’anxiété et des crises de panique. C’est la raison pour laquelle il occupe un rôle crucial dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Il se présente également comme un bon neuroprotecteur, ce qui le rend propice au traitement des maladies dont l’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. A l’inverse du THC, le THCV élimine l’appétit et n’est donc pas conseillé à ceux qui souffrent d’anorexie mentale ou de cachexie.

Santé