Pourquoi devenir courtier ?

Le courtier en crédit est un professionnel qui aide ses clients à trouver du financement aux meilleures conditions. Il est un spécialiste du négoce très recherché dans le cadre de l’achat de biens immobiliers puisque plus de 99,9% de l’acquisition immobilière passe par la souscription d’un prêt. Le courtage de crédit immobilier est une profession bien rémunérée où le courtier est payé directement par les banques avec une part par le client ou par l’entreprise qui l’emploie.

Le travail d’un courtier en prêts

Le courtier est un intermédiaire dans les opérations bancaires et le service de paiement. Il relie l’organisation financière du prêteur et l’acheteur immobilier qui a besoin d’un crédit pour financer son achat. Sa présence est indispensable pour 3 raisons majeures.

Lire également : Quels sont les 3 facteurs qui influent sur le marché actions ?

  • Gain de temps pour l’emprunteur : le courtier est mandaté pour négocier le prêt avec plusieurs banques en même temps. Sa qualité lui permet de facilement obtenir des rendez-vous tout en agissant seul, l’emprunteur doit faire beaucoup d’allers en arrière pour présenter ses dossiers et négocier partout avec la possibilité de refus.
  • Obtention d’un prêt adapté à la situation du demandeur : le courtier analyse les relevés de comptes, actifs, successions,… pour pouvoir convaincre les banques et obtenir le financement demandé.
  • Conseil et accompagnement avant, pendant et après l’opération d’achat : en plus d’être orienté vers le crédit le plus avantageux, le client sera accompagné pour obtenir un prêt à taux zéro (PTZ) ou un prêt communautaire, pour mettre en œuvre un allégement fiscal ou une réduction fiscale. Il sera également aidé dans le processus de renégociation de son prêt.

Rôles et missions des courtiers

Personne n’est surpris pourquoi passer par un courtier a de nombreux avantages que de négocier votre crédit directement avec un banque. La double confiance accordée aux courtiers, c’est-à-dire la confiance des organisations financières et la confiance des clients à la recherche de financement, s’explique par les services fournis par le courtier aux deux parties.

Les courtiers amènent les clients dans les banques et aussi et surtout ils étudient à l’avance les dossiers de ces clients, ce qui facilite le travail des banquiers. Pour ce service, les banques offrent aux courtiers d’offrir des crédits à leurs clients à un taux avantageux et inférieur au taux de crédit accordé en ligne. Les banques s’engagent également à leur verser une commission sur le portefeuille de clients validé.

A lire également : Quelles options choisir pour le nouveau bac ?

Grâce à sa connaissance de l’environnement bancaire et à son expertise dans le domaine du crédit immobilier, le courtier aide les emprunteurs à trouver le financement nécessaire même pour ceux qui sont généralement refusés par les banques telles que les chômeurs, sans hypothèques, etc. de dossier, ils offrent des prêts à des conditions avantageuses (renégociation, absence de pénalités pour paiement anticipé, frais réduits,…) et ils ne reçoivent pas de commission de la part des demandeurs de crédit juste les frais de dossier doivent être payés en cas de financement réussi.

Formation et qualifications pour devenir courtier

Le courtier en crédit doit avoir une capacité d’écoute, d’analyse et de compétence en négoce comme l’a noté KG Credit, qui recrute des courtiers immobiliers partout en France. Il est obligé de construire une relation de confiance avec ses clients.

Il y a quelques conditions à remplir pour devenir courtiers en commençant par un diplôme minimum 2 dans le domaine de la négociation et de la relation client, de la banque, de l’assurance, etc. Ce diplôme peut être renforcé par une formation dans le secteur immobilier. Les titulaires d’un Bac 3 et supérieur peuvent être admissibles à un développement de carrière vers le poste de directeur ou d’administrateur ou même propriétaire d’une société de courtage. L’impétrant peut prendre formation en assurance BTS, Deust Banking and Financial Organization, License Pro Insurance Banking and Finance, etc. Souvent, les groupes de recrutement offrent leur propre formation afin que chaque nouveau courtier soit plus efficace mais aussi pour connaître l’organisation de l’institution.

Pour pouvoir exercer le métier de courtier, la personne doit être inscrite au Registre des intermédiaires bancaires, d’assurances et de finances tenu par l’ORIAS.

Avantages et salaires d’un courtier de crédit immobilier

Le salaire d’un courtier en crédit indépendant varie en ce sens qu’il se compose de commissions par contrat vendu. Par exemple, un courtier qui peut valider un financement pour une maison à 220 000€ peut recevoir plusieurs milliers d’euros à la fois. Notez qu’un bon courtier peut gagner plus de 7 000€ par mois. Le courtier peut également travailler comme employé d’une firme de courtage. C’est aussi le voyage idéal pour gagner de l’expérience de cette façon, les clients sont plus faciles à trouver et surtout un salaire fixe est garanti par le contrat de travail.

L’aspect financier est donc un critère positif dans le choix de cette carrière professionnelle, mais ceux qui souhaitent devenir courtier immobilier doivent d’abord avoir une grande capacité d’écoute et de négociation d’expertise.

Finance
Show Buttons
Hide Buttons