Comment mettre fin à une SCI familiale ?

Décidée par les associés ou par un tiers, la dissolution d’une société civile immobilière (SCI) est régie par des conditions spécifiques. Voici comment dissoudre un IBS et mettre fin aux activités de l’entreprise.

Causes de la dissolution d’un IBS

Dissoudre à l’avance une société civile immobilière (SCI) peut être décidée par les partenaires. L’article 1844-7 du Code civil prévoit causes de dissolution . Plusieurs concernent les éléments des statuts, tels que la réalisation de l’objet social (ou sa résiliation), l’annulation du contrat de la société ou l’expiration de la durée maximale du SCI. Un tribunal peut également procéder à la dissolution anticipée, ordonner la liquidation judiciaire de la société ou en constatant la cessation des activités de la société. Une autre cause de dissolution par un tribunal : un partenaire peut le demander pour une « raison juste », comme la paralysie de l’activité due à un désaccord entre partenaires ou au non-respect de la obligations d’un partenaire.

A lire aussi : Les domaines de compétences d'un avocat

La procédure post-dissolution

Une fois l’IBS dissous, il est essentiel de suivre la procédure suivante :

  • dans les 30 jours suivant la signature, l’acte de dissolution doit être enregistré avec l’impôt sur le revenu dont dépend l’ICS. Des frais d’inscription fixes (375€) sont dus, sauf si les droits de partage sont plus élevés ;
  • l’annonce de la dissolution de l’ICS doit être incluse dans un journal d’annonces légales (dans les 30 jours) ;
  • enfin, l’acte de dissolution de la société civile immobilière doit être déposé auprès du greffe du tribunal de commerce dont dépend la SCI. Le registraire fait ensuite une entrée modificative au SCN et publie la dissolution au BODACC. Une fois la procédure terminée, le SCI est dissous mais n’a pas encore été définitivement annulé tant que sa liquidation n’a pas été prononcée.

À LIRE AUSSI

  • Quelles sont les principales causes dissolution d’un SAS ?
  • La dissolution de la SAS : procédure et conséquences administratives
  • Dissolution d’un EURL : ce que vous devez savoir

Dissoudre une SCI : c’est possible !

Dissoudre une SCI lorsqu’une Société Civile Immobilière a été créée est tout à fait envisageable quelque soit la raison invoquée parmi celles possibles, mais avec des règles très strictes pour pouvoir y arriver.
Il faut aussi savoir que lorsque cette dernière est demandée, elle est irrévocable et prend effet dans un maximum de 3 ans après la date de la demande.
Une décision à laquelle bien réfléchir avant de se lancer.

A lire aussi : Qu'est-ce que Activités des sociétés holding ?

Il existe deux solutions envisageables si vous souhaitez entamer une cessation totale : la dissolution anticipée et la dissolution par transmission universelle du patrimoine :

  • Pour la première, un gérant est nommé pour effectuer la dissolution de la SCI en devenant le représentant légal jusqu’à la fin totale de cette dernière.
  • Pour la seconde, il faut qu’une des personnes au sein de la SCi puisse récupérer l’intégralité des parts, avec un délai légal d’opposition fixé à 30 jours.

Si vous souhaitez en savoir plus concernant le sujet – dissoudre une SCI – et avoir de plus amples renseignements à ce propos, il suffit simplement de cliquer sur le lien Web suivant pour savoir très précisément comment résilier une SCI.
Une fois sur ce site internet spécialiste en la matière, vous aurez les précisions nécessaires pour effectuer les démarches dans ce but.

Immo
Show Buttons
Hide Buttons