Comment créer votre franchise en 2022 ?

Pour avoir sa propre affaire, on peut penser à la franchise. Il s’agit là d’une opportunité accessible presque à tout le monde. Le principal avantage réside dans le fait que vous vous adossez au savoir-faire et à l’expertise d’une entité qui a déjà sa réputation. Il y a donc moins de risques d’échec. Dans cet article, nous allons résumer les principales étapes de la création d’une franchise.

Choisir et comprendre le modèle de la franchise

A lire aussi : Quand utiliser les 4p ?

Aujourd’hui, la franchise couvre à peu près presque tous les secteurs allant de la restauration, passant par l’immobilier jusqu’aux services à la personne. Franchise Directe vous présente tous ces secteurs. Même si vous voulez vous lancer dans les services à la personne, renseignez-vous bien si ce secteur est porteur dans la zone dans laquelle vous voulez vous implanter. Il faut choisir un marché porteur.

Lorsqu’on crée une franchise, on signe un contrat avec une grande structure. Avant de signer, il faut d’abord que vous cernez dans quel secteur vous vous lancez vraiment. Passez le contrat à la loupe, car la grande structure va y mentionner des clauses et des conditions. Même si c’est votre propre affaire, vous serez toujours sous la supervision du franchiseur.

Lire également : Comment Peut-on positionner un produit ?

Sélectionner son franchiseur

Là aussi, vous pouvez avoir plusieurs franchiseurs. Pour vous décider, vous devez voir un à un ce que propose chaque franchiseur, notamment ce qu’il va vous apporter. Renseignez-vous sur le réseau et si besoin se présente, contactez les franchisés du réseau, les anciens comme les nouveaux. Leur parcours pourra vous aider à prendre la bonne décision.

Faire une étude de marché

Le franchiseur ne fait pas tout et vous devez aussi prendre conscience qu’il s’agit de votre affaire. Vous devez donc passer par la case de l’étude de marché. Les collaborateurs peuvent vous apporter quelques chiffres, mais il est conseillé de faire soi-même son étude de marché pour que vous puissiez prendre connaissance de vos potentiels clients, de leurs attentes et surtout de la concurrence.

Se pencher sur le financement

Oui, vous avez le franchiseur derrière vous, mais il ne va pas financer la réalisation de votre projet. C’est vous qui devez vous occuper de ce volet financement. Comme pour la création d’une entreprise, vous pouvez aller auprès des banques et des institutions financières. Pour espérer avoir le financement nécessaire, vous devez monter un dossier solide et démontrer la viabilité de votre projet.

Pour vous épauler dans cette étape, il est conseillé de faire appel à une société de conseil ou à un courtier en financement professionnel. Il faut comprendre que même si le projet est bien fiable, votre banquier ne vous offrira pas sur un plateau d’argent l’intégralité de la somme nécessaire à la réalisation de votre projet.

Rechercher un local et choisir son statut juridique

Vous pouvez maintenant vous attaquer à la recherche d’un local. Là, le franchiseur peut vous accompagner, car il a quelques exigences sur le local. Ne sautez pas sur le premier local libre et poursuivez les recherches pour trouver le meilleur local. Occupez-vous par la suite du choix de votre statut juridique. Pour ne pas vous tromper, faites appel à un expert juridique.

 

Business