Combien de temps garder un matelas ?

Comme toute chose qui existe, un matelas a une date d’expiration. Lorsque ce moment arrive, il perd ses qualités et cause plus de problèmes pour le dormeur. Vous ressentez la plupart du temps, même inconsciemment, quand le moment est arrivé de changer de matelas.

Il est alors intéressant de savoir quelle est la durée d’utilisation d’un matelas. Sachez que cette réponse a été étudiée par des spécialistes qui ont établi une fourchette selon plusieurs critères. Ce guide vous permet d’en savoir plus à ce sujet !

A voir aussi : Conversion mètre cube en litres : calculez facilement le volume

La durée de vie moyenne d’un matelas

Comme évoqué plus haut, la durée de vie d’un matelas a fait l’objet d’une évaluation de la part de plusieurs spécialistes. Ainsi, ils estiment qu’un couchage devrait tenir environ 30 000 heures de sommeil, soit 4 300 nuits en moyenne. Cela équivaut à une dizaine d’années.

A voir aussi : Les critères de choix d’un réveil matin

Au bout de 10 ans en moyenne, les matelas devraient être changés. Cependant, la durée de vie exacte dépend de plusieurs critères. En réalité, cette durée peut se raccourcir considérablement si l’utilisateur ne prend pas assez soin de son couchage.

Effectivement, nous passons en moyenne entre sept et huit heures de temps dans notre lit chaque jour. Selon le nombre de temps et aussi, la qualité des matériaux, la durée de vie peut donc varier.

Quel est le moment idéal pour changer de matelas ? C’est une interrogation qui mérite d’être posée. Si la durée normale est de 10 ans, un matelas de qualité d’entrée de gamme ne tiendra pas plus de 5 ans. La qualité des matériaux et l’utilisation peuvent même faire en sorte que le matelas perdent l’ensemble de ses qualités dès la première année.

En outre, si par exemple il est installé dans un environnement humide, sa longévité prendra encore un coup. Il faut aussi prendre en compte la transpiration qui est une source d’humidité. Le poids du ou des dormeurs intervient aussi dans la prise en compte du confort sur le long terme.

Comment savoir s’il est temps de changer de matelas ?

Déterminer le bon moment pour changer de matelas est idéal pour s’assurer un sommeil confortable sur la durée. Pour cela, il faut pouvoir détecter les signes qui indiquent que le matelas est arrivé à expiration.

Si vous remarquez les signes suivants, il faudrait déjà penser à renouveler votre literie :

  • le matelas a perdu de sa fermeté et s’affaisse d’une dizaine de centimètres quand on s’asseoit dessus ;
  • la résilience du matelas fait défaut à tel point que les traces du corps se dessinent dessus ;
  • vous avez l’impression que le matelas rétrécit car vos pieds dépassent de plus en plus ;
  • lorsque vous vous allongez, le couchage fait des grincements ;
  • vous ressentez des courbatures au réveil ;
  • la qualité du sommeil a fortement baissé à cause du matelas.

La combinaison de plusieurs de ces critères devrait vous mettre la puce à l’oreille. Plus le temps passe, plus la situation va empirer.

Comment faire pour que sa literie dure plus longtemps ?

Si vous souhaitez utiliser votre matelas pendant une dizaine d’années au minimum, vous devez en prendre soin. Garantir une meilleure durée de vie de votre matelas commence par le choix de la literie. Entre le matelas latex naturel, le matelas à ressorts ensachés ou d’autres types, le choix n’est pas une chose facile. Lorsque vous faites le bon choix de la literie, le matelas garantit le confort sur une longue période.

Le matelas de bonne qualité s’adapte bien à la morphologie du dormeur et offre une meilleure résistance. En revanche, un matelas d’une qualité médiocre ne pourra pas conserver ses qualités sur une longue période. La plupart du temps, vous commencez à voir des signes indicatifs après la première année d’utilisation.

Ensuite, le bon choix de matelas ne suffit pas car il faut bien en prendre soin. Un matelas doit supporter différents problèmes comme la chaleur, l’humidité, l’absence de nettoyage régulier ou encore la transpiration.

Au fur et à mesure que ces problèmes s’accumulent, le matelas est soumis à un vieillissement précoce. Avoir un couchage facile à entretenir est donc un avantage car vous pourrez l’utiliser pendant longtemps. Certaines marques dotent leur literie d’une technologie avancée qui permet d’évacuer rapidement l’humidité accumulée dans le matelas. Cette option permet également de ralentir le vieillissement du couchage.

Choisir un matelas plus performant

Une erreur que plusieurs personnes commettent est de choisir le même modèle de matelas chaque fois qu’ils en achètent un nouveau. Pourtant, les besoins évoluent au fil du temps et ils doivent être pris en compte.

Lorsque vous changez de matelas, il est recommandé de changer toute la literie. Achetez un nouveau sommier en même temps que le couchage. Ensuite, rassurez-vous d’avoir le type de soutien qui vous convient. l’option idéale consiste à avoir un accueil moelleux ainsi qu’un soutien ferme.

Le choix du matelas doit aussi prendre en compte le nombre de dormeurs et le poids de ceux-ci. Par exemple, un matelas d’une place aura une durée de vie réduite si deux personnes dormaient dessus.

De plus, la qualité du sommeil risque d’être réduite du fait que la literie ne va pas absorber efficacement les mouvements des dormeurs. Si l’un d’eux bouge beaucoup dans la nuit, cela va perturber le sommeil de l’autre.

Même avec un matelas deux places, le confort ne sera pas optimal sans une indépendance de couchage. C’est notamment ce qu’un matelas à ressorts ensachés offre. Lorsque les deux dormeurs ont des corpulences différentes, il est recommandé d’utiliser un matelas en latex qui offre plusieurs zones de confort. De plus, la performance nécessite de prendre aussi en compte la transpiration, les allergies et la sensibilité des dormeurs.

Pour ce qui est de l’efficacité, vous pouvez vous référer à quelques indications simples :

  • pour répartir idéalement la pression sur toute la surface et optimiser la circulation sanguine, optez pour un matelas multizones
  • les dormeurs sur le dos doivent choisir un couchage permettant au bassin de s’enfoncer légèrement. La colonne vertébrale ne restera flexible dans ce cas.
  • les personnes de forte corpulence devraient se tourner vers des couchages plus fermes
  • le matelas devrait être assez grand pour que les pieds ne dépassent pas. On estime que les pieds doivent se situer à 15 cm du bord du matelas. Cela permet aussi de se retourner facilement sans risquer de tomber.

Maison