Cigarette électronique pas cher qui fume beaucoup ?

Tous les vapoteurs n’ont pas les mêmes attentes. Certains préfèreront avoir plus de fumée. En vapotage, plus de fumée n’est pas vraiment le terme approprié. On dirait plus de nuages ou de vapeur. Il faut comprendre que plus de vapeur signifie, plus de nicotine inhalée. Ce type d’inhalation n’est pas vraiment recommandé aux débutants, mais si vous avez de l’expérience en vapotage, vous pouvez l’adopter. Pour ce faire, il faut un matériel adapté.

A voir aussi : Ashtanga Yoga est-il le plus difficile?

Produire plus de vapeur, le power vaping

Dans le jargon du vapotage, on appelle cette pratique de production de gros nuages de vapeur avec la cigarette électronique le « power vaping » ou le « cloud chasing ». Elle est apparue aux Etats-Unis et en Asie du Sud-est il y a maintenant plusieurs années. Aujourd’hui, on retrouve de nombreux vapoteurs s’adonnant à cette pratique. Il y a même des concours pour ces vapoteurs. Vous aussi, vous avez aussi envie d’essayer ?

La cigarette électronique qui peut faire plus de vapeur

Ce n’est pas en inspirant profondément que vous allez voir plus de nuages. Pour ceci, il faut un matériel adapté. Pour produire plus de vapeur, privilégiez une cigarette au format box mod. Cette dernière est plus puissante et offre plus d’autonomie. Elle a également l’avantage d’être doté de différents réglages tels que la modulation de puissance ou le réglage de température.

A lire également : Comment faire une boutonnière automatique ?

Si vous voulez garder votre cigarette électronique, vous pouvez changer le clearomiseur pour avoir d’importants volumes de nuage. D’ailleurs, si vous avez un atomiseur pour l’inhalation indirecte, vous n’arriverez pas à faire plus de fumée. Si vous le forcez quand même, la résistance risque tout simplement d’être brûlée. Remplacez donc cet atomiseur par un modèle adapté à l’inhalation directe et qui a de larges arrivées d’air.

Privilégiez également une résistance sub ohm. Avec celui-ci, vous n’allez pas tomber dans la surconsommation de l’e-liquide même si vous faites de gros nuages. Troquez également le drip tip classique 510 par un drip tip 810. Ce dernier a un embout buccal plus large qui laisse passer plus de vapeur sans surchauffer la résistance.

Certains fabricants ont conçu des cigarettes électroniques qui permettent la pratique du power vaping ou la production de gros nuages. Ceux-ci sont même constitués d’une batterie couplée à des accus qui leur permet d’avoir plus d’autonomie. Pour avoir plus de vapeur, il y a des modèles de cigarettes électroniques à éviter. C’est le cas des petites vapoteuses comme les Pods mods ou les dispositifs AIO.

Faire plus de vapeur : bien choisir son e-liquide

À elle seule, la vapoteuse ne va pas permettre de faire une vapeur épaisse. Pour arriver à ce résultat, vous devez également oublier votre e-liquide habituel et prendre une solution riche en glycérine végétale. C’est ce qui garantit plus de vapeur que l’e-liquide avec une teneur élevée en propylène glycol.

Lorsque vous prenez un e-liquide, penchez-vous sur la base de la composition. On vous indiquera un ratio PG/VG. Dans toutes les solutions, vous allez retrouver du propylène glycol et de la glycérine végétale, mais le pourcentage de ces composants ne sera pas le même sur tous les e-liquides.

Rappelons que dans l’e-liquide, le propylène glycol va faire le « hit » et va également vous permettre de mieux ressentir les saveurs. La glycérine végétale, elle, va adoucir la vapeur tout en l’apportant de la densité. Autrement dit, c’est elle qui va permettre la production de gros nuages.

Tournez-vous donc directement dans la collection des e-liquides qui ont une teneur en glycérine végétale supérieure à 50%. Prenez donc une solution en 30PG/70VG ou 20PG/80VG. Vous pourrez même y retrouver des e-liquides 100%, ceux-ci ont d’ailleurs été spécialement conçu pour les adaptes du power vaping.

Vous devez également faire attention au taux de nicotine quand vous choisissez votre e-liquide riche en VG. Cette production de plus de vapeur implique une consommation plus élevée de l’e-liquide et aussi une inhalation plus élevée de nicotine. Même si vous êtes un ancien grand fumeur, quand vous décidez de passer au power vaping, il faudra baisser le taux de nicotine dans votre e-liquide. Si vous êtes actuellement à 6mg/ml, descendez à 3 mg/ml.

Pour ce qui est des arômes, vous êtes libre de choisir ceux qui vous conviennent. Pour trouver l’e-liquide adapté à votre palais, testez et gouttez à différentes solutions.

Faire de l’inhalation directe

Ceux qui passent de la cigarette traditionnelle à la cigarette électronique font de l’inhalation indirecte. Ce mode d’inhalation consiste à garder en bouche quelques secondes la vapeur avant de le faire entrer dans les poumons avant de la recracher. En inhalation indirecte, on ne peut pas vraiment faire de gros nuages.

Pour cette pratique, il faut passer à l’inhalation directe. Ceci consiste à envoyer directement la vapeur dans les poumons sans passer par la bouche. C’est un peu comme si on fumait de la chicha. En envoyant directement la vapeur dans les poumons, on peut inspirer un grand volume de vapeur. Avec ce mode d’inhalation, le vapoteur va consommer plus d’e-liquide.

Produire plus de vapeur, respecter votre entourage

Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour faire de gros nuages de vapeur. Vous pouvez à présent tester et pratiquer le cloud chasing. Comprenez qu’on parle ici de gros volumes de vapeur. Si vous êtes déjà habitué, vous pouvez remplir de vapeur toute une pièce en quelques minutes. Si vous êtes tout seul chez vous, ce ne devrait pas être un grand problème. Cependant, pensez à ouvrir les fenêtres pour ne pas se perdre dans ces nuages de vapeur.

En lieu public, si on dit qu’il est interdit de fumer dans l’espace, il est évident que vous ne pouvez pas non plus vapoter. À l’espace fumeur, vous pouvez vapoter et faire du cloud chasing. Cependant, si l’espace est fermé, ne faites du cloud chasing que quelques minutes pour respecter les autres vapoteurs et fumeurs. Pour ne pas déranger les autres, allez sur la terrasse ou dans un parking ouvert, vous pouvez y faire autant de vapeur que vous voulez.

Craquer pour une mini cigarette électronique très pratique et discrète

Les cigarettes électroniques se développent de plus en plus. Par conséquent, il existe aujourd’hui bien plus de modèles qu’il y a cinq ou six ans. C’est simple, il y en a pour tous les goûts. Des cigarettes électroniques imposantes avec une batterie très longue, des cigarettes électroniques plus petites qui ressemblent aux cigarettes classiques…. Les clients peuvent facilement trouver leur bonheur.

Et ils sont de plus en plus nombreux à essayer la vape. Il faut dire qu’en moins de dix ans, plus de 700 000 français ont réussi à arrêter le tabac grâce à elle. De nombreux médecins à travers le monde vantent d’ailleurs les mérites de la cigarette électronique. Ils considèrent qu’elle s’impose comme l’alternative au tabac la plus efficace, celle qui permet de se sevrer avec le plus de réussite.

Une mini cigarette pour débuter

Si vous voulez arrêter de fumer pour de bon, la cigarette électronique peut donc être une solution idéale. Et la minifit vous aide à mieux vivre ce sevrage, elle qui ne mesure que sept centimètres. Elle se rapproche des cigarettes classiques, et peut donc jouer un rôle important dans la réussite de votre désintox.

Il faut dire que la cigarette électronique supprime plus de 4000 substances dangereuses et / ou cancérigènes présentes dans le tabac. Pour ne pas figurer dans la liste, longue de plus de 75 000 noms chaque année, des personnes décédées à cause de leur consommation du tabac, la vape s’impose.

Et vous ferez de belles économies. Une fois que vous achetez votre e-cigarette, il vous faut simplement changer la résistance une fois par mois, et commander des liquides pour l’utiliser. En moyenne, un vapoteur dépense 50 euros par mois. Or, ce chiffre s’élève à 350 euros pour les fumeurs français. Une différence qui se ressent à la fin de chaque mois.

Loisirs