Comment construire un escalier extérieur en bois ?

l’entrée de votre maison, élevée par rapport au sol, ou simplement si vous avez unjardin en penteQue ce soit pour , vous avez besoin d’un escalier.

Il y a beaucoup de possibilités pour en créer un. Vous pouvez choisir parmi différents matériaux : bois, béton, pierre naturelle, carrelage ou métal, mais aussi entre différents outils .

A lire aussi : Les avantages de la terrasse sur lambourdes

Pour que vous puissiez vous y trouver et faire votre choix, je vous présente une large gamme d’escaliers.

Bois

Le bois est un matériau facile à utiliser pour créer des passages. Il permet plusieurs variations, mais il faut garder à l’esprit qu’il n’aura jamais la même vie que le béton ou la pierre. Cependant pour les échelles secondaires , c’est un bon choix.

A lire également : Quelle est la durée de vie d'une terrasse bois ?

Bûches et poteaux

La première possibilité est d’utiliser des bûches, maintenues en place par des chevilles.

Sous et derrière les bûches, un élément drainant et compacté (gravier ougrave comme une fondation et, si désiré, sable ou autre matériau sur le dessus pour la finition) sera mis de manière à avoir une bonne stabilité et permettre à l’eau de pénétrer dans le sol. Il est possible de le faire directement sur terre mais dans ce cas, il doit s’agir d’une structure temporaire car il va se détériorer rapidement.

Cette technique est très bonne pour une promenade dans une forêt ou dans une zone de campagne .

Log Steps ©unknown

Planches et poteaux

C’ est une variante de la solution précédente : au lieu des registres, des onglets seront utilisés. Il sera donc moins cher .

marches en planches de bois ©inconnu

Dormeuses

Des traverses en bois peuvent également être utilisées. S’ils sont assez larges, ils se suivront sans avoir à transporter un autre matériau entre deuxétapes, sinon vous pouvez compléter avec du gravier décoratif, des pavés…

Comme auparavant, les poutres reposent sur une base de gravier ou de tombe qui assurera l’entretien de la structure tout en permettant l’évacuation de l’eau. L’eau stagnante accélérerait la dégradation du bois.

Si les traverses ne sont pas trop longues et donc pas trop lourdes, il est préférable de les stabiliser avec des barres métalliques qui passent à travers les chevrons et coulent dans la fondation du sol.

Escalier traversant en bois ©inconnu

Ces trois solutions seront particulièrement adaptées pour les petits escaliers avec quelques marches ou pour les gradins . Je voudrais revenir à la différence entre ces deux constructions à la fin de cet article.

Citrons

Une autre solution pour créer une échelle en bois estd’utiliser des traverses. Ce sont comme des planches épaisses dans lesquelles la forme des marchesest déjà coupé . Ensuite, il suffit de mettre les planches horizontalement pour créer les marches, et éventuellement, verticalement pour créer les contremarches.

Vous pouvez ajuster la largeur de la structure en jouant sur le nombre de limons utilisés et de nombreuses hauteurs existent.

Techniquement, le fond des limons doit se trouver et être ancré à une base en béton solide. Le sommet sera fixé à un élément bien stable : mur, poutre d’une terrasse en bois, poteaux…

Échelle en bois créée avec des sils ©timbersil.wordpress.com

Dans tous les cas, prenez dubois traité ou naturellement résistant à la pourriture afin qu’il soit aussi résistant aux intempéries que possible.

Une dernière chose, nous sentons souvent que le bois humide est glissant. Essayez : Prenez une nouvelle planche, mettez de l’eau et marchez dessus, vous verrez qu’elle ne glisse pas ! Ce n’est pas le bois lui-même qui est glissant, c’est la saleté qui s’installedessus, alors n’oubliez pas de nettoyer vos pas !

Passons maintenant à des versions plus durables.

Bloquer les étapes

Les marches de bloc sont des éléments de la forme d’une poutre, spécialement conçus pour créer des escaliers. Ils ont l’avantage d’avoir déjà la bonne taille en hauteur et en profondeur (avec quelques centimètres supplémentaires pour que les blocs reposent l’un sur l’autre, ce qui facilite la tâche) et existent de nombreuses longueurs.

Ils doivent reposer sur une fondation en béton.

L’ inconvénient au niveau de la mise en œuvre est le poids assez élevé des éléments , en particulier pour les éléments plus longs. Souvent, vous devez utiliser de l’équipement pour être en mesure de les manipuler plus facilement.

Ces blocs se trouvent dans différents matériaux .

Béton

Vous aurez des versions en béton brut, pas toujours les plus esthétiques à moins que vous ne vouliez créer unjardin très sobre.

Sinon, les fabricants choisissent toute une gamme de modèles avec des touches différentes (granuleuses ou lisses sans être glissantes) et des couleurs très variées .

Blocs de béton ©kronimus.fr

Pierre naturelle

Vous trouverez des blocs bien calibrés à farescale comme nous l’avons vu tout à l’heure.

Encore une fois, vous aurez le choix avec différentes finitions de surface plus ou moins lisses et différentes couleurs selon la roche que vous choisissez .

Pierres Naturelles ©nlsupply.com

Si vous voulez un look plus naturel, vous pouvez prendre des pierres non calibrées , les couper grossièrement si nécessaire et les mettre en place de la même manière que les étapes de bloc. Cette possibilité nécessitera un travail de sélection de pierre assez long.

Escalier en blocs de pierre naturelle ©robinsonslandscaping.com

Fait de pierre reconstituée

La pierre reconstituée vous permet d’obtenir un aspect naturel ou vieilli. Il y a des blocs dans ce matériau pour créer des passages, mais beaucoup plus courts que précédemment vus. Il suffira de placer plusieurs dimensions pour atteindre la longueur désirée. La mise en œuvre est réalisée comme avec les éléments précédents.

étapes de bloc ©bradstone-jardin.com

Quel que soit le matériau choisi, il y a souvent des dalles et des pavés dans le même rendu que les étapes d’harmonisation de la disposition.

L’ escalier en béton

Vous avez peut-être déjà une échelle en béton rugueux que vous voulez habiller, ou vous voudrez peut-être passer par cette technique pour en créer une.

Béton brut ou désactivé

Pour créer ce type d’échelle, le coffrageLe béton doit être installé avec soin, afin qu’ils ne le fassent pas soudainement.

Vous pouvez maintenir un look rugueux, que vous allez habiller si vous voulez, ou utiliser du béton décoratif. C’est le cas du béton déactif/lavé où les granulats sortent. Vous pouvez également mettre le colorant dans le mélange pour obtenir une couleur différente du gris traditionnel.

Échelle en béton désactivée ©fehr-groupe.com

Le dressage d’une échelle

Si votre échelle est rugueuse, pourquoi ne pas l’habiller.

Assurez-vous qu’il est en bon état et propre avant de faire quoi que ce soit.

Avec dalles

Prendre des dalles conçues à l’origine pour une terrasse , en béton, pierre naturelle ou reconstituée, les couper et les coller, vous pouvez couvrir les marches et les poteaux. Il sera toujours nécessaire de s’assurer que le nez marchant dépasse de la colonne montante. N’oubliez pas deBien combiner les dalles pour éviter les fuites d’eau.

Escalier couvert de carrelage pour terrasses ©heinrich-bock.com

L’ une des innovations de ces dernières années est l’utilisation de très grandes dalles (connues sous le nom de dalles d’échelle), qui dépasse facilement de la fondation en béton, créant un effet aéroporté .

Pour y parvenir, il sera nécessaire de créer une échelle en béton conçue spécifiquement pour l’occasion où les dalles s’immobiliseront (les dimensions sont différentes d’une échelle conventionnelle).

Échelle dans l’échelle ©birkenmeier.com

Avec carrelage

Sur le même principe que les carreaux traditionnels, vous pouvez utiliser des carreaux. Prenez un conçu pour une utilisation en extérieur afin qu’il soit résistant au gel et non glissant.

Échellecarrelé ©percgroup.com.au

Avec résine

Les résultats combinant gravier et résine très résistante sont de plus en plus présents dans les jardins, principalement pour les terrasses et les allées. Certains fournisseurs indiquent que leurs produits sont applicables sur les balances.

Échelle en pierre et résine ©diffusionsolmur.fr

Avec des éléments déjà formés

Certains fabricants vous facilitent la tâche en proposant un élément fait à la main, appelé coins ou marches en forme de L, combinant la colonne montante et le gyron (le haut de la marche). Assurez-vous que les dimensions de hauteur et de profondeur correspondent à l’échelle existante. Sinon, il existe des traverses en béton (le même principe que les traverses en bois) adaptées à la réception de ces éléments.

Différentes finitions existent comme pour les passages en blocs de béton.

Escalier L ciment ©heinrich-bock.com

Escalier en marches d’angle en béton et limons assortis ©kronimus.fr Avec un plâtre ou de la peinture et des dalles

Enfin, vous pouvez habiller les entretoises avec une peinture appropriée ou un plâtre lisse (plâtre) et les placer sur les dalles.

Éléments déviés

Les mises en page plus originales dévient souvent les éléments pour créer des étapes.

Voici quelques exemples :

  • Pierres naturelles en fines dalles se chevauchent comme pour faire un petit mur .
  • Briques ou pavés (si ceux-ci ont une belle finition sur le bord) pour créer la colonne montante et le giron.
  • Ou des éléments de murs , en pierre reconstituée de ciment, pour donner de la hauteur, puis complétés par des dalles ayant le même aspect.

Cela fonctionne pour créer seulement quelques étapes . Si vous voulez organiser un grand escalier de cette façon, il devra être fait de béton et utiliser ces élémentscomme un revêtement.

Échelle de plancher ©marlux france.com

Bloc d’étape mural ©bradstone-jardin.com L’ escalier d’origine

Pour conclure cette présentation des différentes techniques, voici divers exemples originaux, mais pas toujours réalisables par eux-mêmes :

  • Fabriqué en verre pour marcher sur la végétation ou lagrille métallique .
  • Dans les gabions  : S’ils permettent la rétention du sol, ils peuvent être détournés pour créer une échelle.
  • Vous pouvez également utiliser des techniques précédemment vues en ajoutant un peu plus : un ruisseau d’eau par exemple en créant une cascade le long des marches ou, pour un escalier secondaire, en utilisant le gazon comme giron (particulièrement applicable dans le cas d’une marche).

Échelle en verre ©unknown Marches du Gabion ©gabion1.com.au Cascade construite dans un escalier ©bonneylassie.blogspot.com

Escalier en pierre et gazon ©unknown Quelques informations techniques

Je vous ai donné quelques informations techniques d’implémentation au fur et à mesure de l’avancement de cet article. Ceci est avant tout un aperçu, bien sûr, si vous faites le travail vous-même, parler de la composition du béton, de la profondeur de la fondation, etc… qui dépendent du matériau que vous avez choisi et de la taille de votre échelle.

Mais j’aimerais vous fournir plus de données que vous devrez concevoir l’échelle avant de l’effectuer .

Règles de calcul pour connaître les dimensions des marches et des escaliers

La première chose est évidemment de savoir combien d’étapes vous aurez besoin et quelle longueur fera la réalisation.

Voici une première règle de calcul : 2 x la hauteur d’une colonne montante la profondeur du gyron (au-dessus de la marche) = 65 cm (équivalent à un pas) . Par conséquent, àSelon la hauteur de votre promenade, sa profondeur variera. Cette règle vous permet de marcher normalement en montant ou en descendant des escaliers.

hauteur la plus commune dans l’espace vert est de 15 cm La , le calcul sera de 15 cm x 2 giron = 65 cm, puis le gyron sera de 35 cm.

Pour carré vincéreux en longueur , prendre des pas de 17 cm, alors le gyron sera seulement 31 cm.

Un dernier calcul pour connaître le nombre de marches nécessaires et la longueur  : vous avez, par exemple, une hauteur de 105 cm entre le bas et le haut de votre futur escalier et choisissez les marches de 15 cm de haut : 105 cm/15 cm = 7 marches. L’échelle sera : 7 x 35 cm giron = 245 cm = 2,45 m de longueur.

Dans le cas où le nombre d’étapes ne tombe pas seulement, trichez au niveau de la première et de la dernière.

Schéma d’échelles

Le Débarquement

Si vous avez une grande échelle, vous devez fairedébarquements. Ceux-ci doivent prendre l’équivalent d’une étape  : 65cm et ceci en plus de la profondeur du gyron, 35cm dans notre exemple précédent.

Vous pouvez créer des couches plus grandes. Il suffit d’ajouter l’équivalent de plusieurs pas d’algiron de l’engrenage.

Les stands

Dans l’article, j’ai parlé à plusieurs reprises de stands. Un escalier est une séquence de marches avec parfois des roulements. Une étape, ce sont des étapes espacées , puis avec un atterrissage entre chacun. Ceci est possible si la pente du sol est douce. Le calcul reste le même : nous avons la profondeur du gyron et ajoutons des roulements souvent équivalents à deux pas (2 x 65 cm) pour alterner la jambe qui soulève la marche.

La pente

Comme pour toutes les surfaces horizontales en maçonnerie externe, ne pas oublier d’inclure une légère inclinaison pour le débit d’eau (pente 1 -2%).

LeTondeuse

Lorsque vous créez une échelle, demandez-vous si vous avez besoin de garder une passerelle pour que la tondeuse puisse accéder aux deux niveaux. Si tel est le cas, le moyen le plus simple est delaisser une surface herbeuse suivant la pente.

Les Murs

Enfin, pour des escaliers assez hauts, pensez que vous devrez probablement créer des murs de soutènement des deux côtés des marches pour tenir la terre.

Je t’ai tout dit ! Quelle est votre échelle préférée ?

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!