Comment traiter les boues industrielles 

Certaines industries utilisent de l’eau pour le fonctionnement de leurs machines ou pour la réalisation de certaines opérations. Il arrive cependant qu’elle soit mélangée avec d’autres composants et après utilisation, il est fréquent de voir cette eau devenir de la boue. Se pose alors la question du traitement de la boue et de sa transformation en produit sec. Plusieurs solutions techniques existent et en voici un bref aperçu.

Les différentes boues industrielles

La boue est un résidu organique ou minéral dont l’aspect peut être plus ou moins liquide selon le niveau de concentration de matière sèche. On distingue ainsi les boues liquides qui ne contiennent que 6 à 10 % de matière sèche, les boues pâteuses comportant 10 à 20 % de matière sèche et enfin les boues solides dont la matière sèche représente plus de 20 %.

A lire en complément : Les bienfaits de la course à pieds

Les autres éléments caractéristiques d’une boue sont la concentration des éléments polluants et le pH. Enfin, il convient de tenir compte aussi de son origine, selon qu’elle provient d’une station d’épuration, du curage de cuves à fioul, de l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique ou encore, à titre d’exemple, de l’industrie de la découpe de pierre.

Dans cette dernière activité, les résidus de pierre qui composent la boue peuvent être récupérés et réutilisés grâce à l’utilisation de floculant pour pierre. Le traitement de ces déchets aqueux a en effet pour objectif de les rendre le moins nocifs possible mais également de pouvoir les transformer en produit réutilisable.

A lire également : Heures supplémentaires : définition, matérialisation et calcul, que retenir 

Les méthodes de traitement

Les boues issues du découpage de la pierre peuvent faire l’objet de floculation, processus physico-chimique pendant lequel les particules de pierre en suspension dans l’eau vont s’agglomérer pour former des particules plus grosses que l’on appelle flocs. Pour créer cette séparation artificiellement des éléments solides du liquide, on utilise un produit spécial que l’on appelle un floculant.

Si les boues ont déjà été séchées mécaniquement, notamment par pression, on peut alors procéder à leur séchage qui permet l’élimination de l’eau à 95% et une réduction du volume pouvant aller jusqu’à 20 fois celui de départ. Le résidu obtenu est alors transformé en granulé. Efficace, cette technique du séchage thermique reste cependant assez peu utilisée en raison de son coût élevé lié au prix de l’énergie.

L’évapo-incinération est une autre méthode qui permet de transformer l’eau de la boue en vapeur et de laisser les composés huileux concentrés. Ces derniers pourront alors servir de combustibles. La vapeur d’eau ainsi créée contribue cependant au réchauffement climatique.

Enfin, il existe aussi le procédé de la pyrolyse qui décompose la boue par manque d’oxygène et celui de l’incinération qui présente cependant l’inconvénient de devoir préalablement traiter la boue en la décontaminant si elle contient des substances dangereuses.

Le stockage est la solution

Le stockage est l’ultime phase du traitement des boues industrielles lorsque l’on ne peut pas les réduire davantage et si elles contiennent des métaux lourds ou des substances dangereuses. Cette dernière opération devra elle aussi obéir à des règles précises tant en matière de transport que concernant le lieu de ce stockage.

Actu
Show Buttons
Hide Buttons