Quels sont les privilèges du locataire en matière de droit immobilier ?

En droit immobilier, le statut de locataire accorde plusieurs privilèges que vous pouvez exercer. Le droit immobilier avec ses règles met en relation le propriétaire, le locataire et les différentes juridictions dans le domaine de l’immobilier. Quels sont les droits liés à la personnalité du locataire ? À cette interrogation, nous porterons un élément de réponse tout au long de cette rédaction.

C’est quoi le droit immobilier du point de vue général ?

En général, le droit immobilier est l’ensemble des règles et textes juridiques qui régissent le domaine de l’immobilier. Il prend spécifiquement en compte les problèmes liés à la location, l’achat et la vente des biens immobiliers, la sous-location, la construction, les troubles de voisinage ainsi que la copropriété. Le droit immobilier renferme principalement les règles tirées du droit public ainsi que du droit privé.

A découvrir également : Comment protéger efficacement sa maison contre les cambriolages 

Comme vous pouvez le lire sur le site https://www.tabordet-avocat.com/, un locataire peut bénéficier des services d’un avocat afin de résoudre toutes les difficultés liées à la gestion de son bien immobilier. Faire recours à un spécialiste du domaine à l’exemple d’un avocat, vous offre toutes les chances de bénéficier non seulement des conseils, mais aussi d’un accompagnement régulier afin d’éviter les litiges entre locataire et propriétaire.

Le droit immobilier en location

Dans le domaine de l’immobilier, la location est un contrat écrit qui engage le propriétaire d’un immeuble à mettre ce dernier à la disposition d’une tierce personne appelée locataire contre le versement d’une somme appelé loyer. Le contrat de location est conclu sur une durée bien déterminée à la signature. Dans ce contrat, plusieurs responsabilités incombent à la personnalité du propriétaire ainsi que du locataire. En terme plus clair, on parlera des droits et des obligations dont ils doivent faire preuve selon les dispositions du Code civil.

A lire également : Comment choisir son abreuvoir à poules ?

C’est qui le locataire d’un bien en immobilier ?

À la différence du bailleur qui est le propriétaire de l’immeuble et qui le met en location, le locataire est toute personne physique ou morale qui occupe ce bien immobilier. Comme expliqué plus haut, il est dans l’obligation de payer un loyer à une date déterminée. Non seulement ça, il doit également assurer toutes les charges locatives indiquées dans les conditions et les délais fixés par le contrat de location. Par ailleurs, le locataire d’un immeuble vide doit également assurer le logement depuis le moment où le contrat a été conclu. Mis à part les obligations que doit honorer un locataire, il existe ensuite des droits qu’il possède et peut exercer.

Les droits d’un locataire

Bénéficier d’un logement sain

Il est du plein droit pour le locataire de profiter d’un logement sain. Tous les équipements de l’immeuble doivent être en bon état. Si tel n’est pas le cas, le propriétaire est appelé à effectuer un travail afin de garantir l’état normal de l’immeuble.

Être libre dans le logement

Le bailleur ne doit pas déranger la vie privée du locataire. En ce sens que, le propriétaire ne doit en aucun cas effectuer des visites imprévues, et même intempestives dans le logement loué.

Réception de reçu de paiement

En contrepartie du loyer payé par le locataire, le bailleur est en mesure de délivrer un reçu de paiement. Ce qui va valoir de droit et de preuve en cas de différend entre les deux parties. Sur chaque reçu doit être mentionné le montant payé, la date de paiement et autres mentions obligatoires.

Possibilité de faire des aménagements dans le logement

Le locataire peut effectuer des améliorations sur le logement afin de bien y vivre. Cela exclut littéralement les travaux de grande importance et de transformation. Toutefois, le locataire avec l’autorisation écrite du propriétaire de l’immeuble peut faire des aménagements de transformation.

Bénéficier d’un logement paisible

L’immeuble loué doit participer à la bonne cause du locataire. Ceci peut s’expliquer par le fait que le logement ne doit comporter aucun élément pouvant nuire à la personne du locataire.

Un délai de préavis

Quelle que soit la raison, selon la loi française, il n’est pas donné à un propriétaire, le droit de forcer son locataire à quitter immédiatement son immeuble. Du moment où le contrat de location avec toutes les conditions se déroule normalement. Par contre, s’il urge le renvoi du locataire, ce dernier doit bénéficier d’un délai de préavis.

Résiliation du contrat avant la fin du bail

Étant le locataire, vous pouvez mettre fin au contrat de location à tout moment avant la fin du bail. Mais, par n’importe comment. Il faut nécessairement que le propriétaire de l’immeuble donne son accord. Cette résiliation peut être cause de plusieurs raisons. Cependant, si votre propriétaire accepte votre proposition, vous devrez lui faire signer un document confirmant réellement qu’il a donné son accord.

Cession et sous-location contrat de bail

La possibilité est donnée au locataire d’un logement de céder son contrat de bail ou de sous-louer le logement. Le nouvel acquéreur dans le premier cas accepte les droits et obligations liées à l’immeuble. Tandis que dans le second cas, le locataire demeure le responsable du bail et le nouveau preneur devient temporairement locataire de l’immeuble.

Dans le droit immobilier, nombreux sont les textes et règles qui privilégient le locataire d’un immeuble. Ainsi, pour la mise en application rigoureuse de ces textes à votre profit, plusieurs entreprises d’avocat vous proposent leurs services.

Maison